FINA Champions Swim Series – Les 5 meilleures performances de la 2e journée

by Lily Ermal 0

May 07th, 2019 Français

Les chronos de la première journée de l’étape n°1 de la FINA Champions Swim Series 2019 à Guangzhou étaient plutôt bons, mais ceux de la deuxième sont encore meilleurs. Certains temps sont d’ailleurs déjà très prometteurs en vue des championnats du monde de cet été.

Le relais mixte 4x100m 4 nages a été la seule course qui n’a pas été à la hauteur en termes de chrono, bien qu’elle ait été très serrée à l’arrivée. Ni la championne du monde du 100 m dos, Fu Yuanhui, ni le champion du monde du 100 m brasse, Adam Peaty, n’étaient présents.

Ceci étant dit, voici les courses qui, selon nous, forment le top 5 de la deuxième journée de compétition :

1. La reconversion réussie de Ye Shiwen
Après avoir battu le record du monde du 400 m 4 nages à l’âge de 16 ans lors des jeux olympiques 2012, la carrière de Ye semblait avoir pris fin à l’aube de ses 20 ans, lorsque ses performances ont commencé à nettement régresser dans ses courses de 4 nages préférées. Elle est de retour dans la cour des grands, en nageant désormais le 200 m brasse. Elle l’a nagé en 2:22.53 dimanche, établissant par la même occasion la meilleure performance mondiale de la saison, devant les 2:22.63 de la Canadienne Sydney Pickrem.

2. L’impressionnant doublé de Sun Yang
Sun Yang est toujours impliqué dans une affaire de dopage, mais cela ne l’a pas empêché de réaliser de très bons temps ce week-end. Il a signé la meilleure performance mondiale de l’année en 3:42.75 en remportant le 400 m nage libre dimanche, devant les 3:46.45 de l’ancien numéro 1 mondial, l’italien Gabriele Detti. Quasiment une heure plus tard (un délai qui n’était donc pas aussi court que pour d’autres doublés), Sun a devancé de justesse le lituanien Danas Rapsys en gagnant le 200 m nage libre en 1:46.12.

3. Le 200 m 4 nages de Katinka Hosszu
Ce n’est plus la même Katinka Hosszu que celle que nous avons connu par le passé, celle qui pouvait gagner une demi-douzaine de courses en une seule soirée durant plusieurs jours. Désormais, elle économise davantage son énergie et repart de Guangzhou en ayant obtenu 3 victoires et 2 quatrième places en 6 courses. Mais Hosszu, reste l’une des meilleures nageuses du monde et elle l’a démontré sur le 200 m 4 nages en nageant 2:08.72. Seulement deux nageuses ont réalisé une meilleure performance cette année : elle-même, le mois dernier, en 2:08.55, et Sydney Pickrem en 2:08.71 pendant les Championnats du Canada. Elle avait auparavant également remporté le 200 m dos en 2:09.05, sans grande concurrence puisque Emily Seebohm souffrait d’une intoxication alimentaire.

4. Encore 2:07 pour Anton Chupkov sur le 200 m brasse
Même si ce n’est pas tout à fait les 2:07.00 qu’il a nagé aux championnats de Russie il y a quelques semaines, les 2:07.48 d’Anton Chupkov au 200 m brasse méritent d’être pris en considération. C’est le deuxième meilleur temps de sa carrière dans un championnat qui n’est ni mondial ni national, et la 12e fois qu’il passe sous la barre des 2:08. Il rejoint le japonais Ippei Watanabe, actuel détenteur du record du monde, pour avoir été le plus de fois en dessous des 2:08.

5. Sjostrom voit encore double
Après le doublé 200 m libre/100 m papillon samedi, la Suédoise Sarah Sjostrom a réalisé un autre doublé dimanche dans les épreuves de 50 m papillon et 100 m nage libre.
Elle a d’abord remporté le 50 m papillon en 25.55, soit 4 dixièmes devant l’Américaine Kelsi Dahlia et s’est imposée une quarantaine de minutes plus tard sur 100 m nage libre en 52.82. En ajoutant une deuxième place au 50 m nage libre, seulement 9 minutes avant le 50 papillon, Sjostrom a accumulé un total de 51 000 $ pendant cette étape, soit plus que n’importe quel autre nageur en lice.

Mention honorable pour le Britannique Ben Proud, qui a remporté le 50 m nage libre en 21.48. C’est plus rapide que les 21.50 qu’il a nagé aux Championnats de Grande-Bretagne la semaine dernière.

In This Story

Leave a Reply

Want to take your swimfandom to the next level?

Subscribe to SwimSwam Magazine!