Championnats du monde 2019 : Résumé jour 5

by Lily Ermal 0

July 29th, 2019 Français

18E CHAMPIONNATS DU MONDE FINA 2019

200 M PAPILLON DAMES – FINALE

  • Record du monde : Liu Zige (Chine), 2009, 2:01.81
  • Record du monde junior : Suzuka Hasegawa (Japon), 2017, 2:06.29
  • Record des Championnats du monde : Jessica Schipper (Australie), 2:03.41

Podium :

  1. OR – Boglarka Kapas (HUN), 2:06.78
  2. ARGENT – Hali Flickinger (USA), 2:06.95
  3. BRONZE – Katie Drabot (USA), 2:07.04

L’Américaine Katie Drabot est sortie en première position devant sa compatriote Hali Flickinger. Drabot a mené la course jusqu’au passage du 150 m, mais s’est fait rattrapée par Flickinger et Kapas sur le dernier 50. La Hongroise Boglarka Kapas a finalement dépassé Hali Flickinger dans les derniers mètres pour s’imposer en 2:06.78. Flickinger termine deuxième en 2:06.95 et Drabot troisième en 2:07.04. Drabot et Flickinger donnent le premier doublé aux Etats-Unis en compétition internationale depuis 1978 sur cette distance tandis que Kapas rapporte à la Hongrie sa première médaille d’or en 200 m papillon.

100 m NAGE LIBRE DAMES – DEMI-FINALES

Qualifiées :

  1. Sarah Sjostrom (SWE), 52.43
  2. Cate Campbell (AUS), 52.71
  3. Emma McKeon (AUS), 52.77
  4. Taylor Ruck (CAN), 53.04
  5. Mallory Comerford  (USA), 53.10
  6. Femke Heemskerk (NED), 53.16
  7. (T-7) Simone Manuel (USA), 53.31
  8. (T-7) Freya Anderson (GBR), 53.31

La Suédoise Sarah Sjostrom avait inscrit le record du monde sur cette épreuve en 2018, mais n’avait pas remporté l’épreuve en 2017.  Cette fois-ci, elle tentera de prendre sa revanche. Sjostrom a d’ailleurs remporté la première demi-finale en 52.43, devant l’Australienne Cate Campbell en 52.71.

L’Australienne Emma McKeon a remporté la deuxième demi-finale en 52.77 et se qualifie avec le troisième temps. La Néerlandaise Ranomi Kromowidjojo, Championne olympique 2012, est passée à deux doigts de la qualification en terminant 9e en 53.43.

100 m NAGE LIBRE MESSIEURS – FINALE

  • Record du monde : Cesar Cielo (Brésil), 2009, 46.91
  • Record du monde Junior : Kyle Chalmers (Australie), 2016, 47.58
  • Record des Championnats du monde : Cesar Cielo (Brésil), 2009, 46.91

Podium :

  1. OR – Caeleb Dressel (USA), 46.96
  2. ARGENT – Kyle Chalmers (AUS), 47.08
  3. BRONZE – Vladislav Grinev (RUS), 47.82

Caeleb Dressel est parti vite comme à son habitude. Il était à une demi-seconde du second Kyle Chalmers. Les deux nageurs se sont détachés du reste des participants et Chalmers a presque dépassé Dressel sur la fin de course, mais l’Américain s’est finalement imposé en 46.96. Chalmers prend la médaille d’argent en 47.08, tandis que le Russe Vladislav Grinev termine en bronze en 47.82.

Le temps de Dressel, 46.96, est le temps le plus rapide de l’Histoire en maillot textile, et le 3e temps le plus rapide de l’Histoire derrière Cesar Cielo (46.91) et Alain Bernard (46.94). Il devient le 3e homme à avoir nagé un 100 m nage libre en moins de 47 secondes.

50 M DOS DAMES – FINALE

  • Record du monde : Liu Xiang (Chine), 2018, 26.98
  • Record du monde junior: Minna Atherton (Australie), 2016, 27.49
  • Record des Championnats du monde : Zhao Jing (Chine), 27.06

Podium :

  1. OR – Olivia Smoliga (USA), 27.33
  2. ARGENT – Etiene Medeiros (BRA), 27.44
  3. BRONZE – Daria Vaskina (RUS), 27.51

Olivia Smoliga a remporté sa première médaille d’or en Championnats du monde en grand bassin en s’imposant sur le 50 m dos en 27.33. Elle avait déjà remporté un titre mondial en petit bassin en décembre dernier à Hangzhou. La Championne du monde en titre Etiene Medeiros termine deuxième en 27.44, et la Russe Daria Vaskina troisième en 27.51.

200 M BRASSE MESSIEURS – DEMI-FINALES

  • Record du monde : Ippei Watanabe (Japon), 2017, 2:06.67
  • Record du monde junior : Qin Haiyang (Chine), 2017, 2:09.39
  • Record des Championnats du monde : Anton Chupkov (Russie), 2017, 2:06.96

Qualifiés :

  1. Matthew Wilson (AUS), 2:06.67
  2. Anton Chupkov (RUS), 2:06.83
  3. Andrew Wilson (USA), 2:07.86
  4. Zac Stubblety-Cook (AUS), 2:07.95
  5. Erik Persson (SWE), 2:08.00
  6. Ippei Watanabe (JPN), 2:08.04
  7. Dmitriy Balandin (KAZ), 2:08.19
  8. Marco Koch (GER), 2:08.28

L’Australien Matthew Wilson était en avance de plus d’une demi seconde sur le record du monde au passage du 100 m, mais il a perdu du temps lors du retour. Wilson a tout de même réussi à égalé le record du monde, inscrit par le Japonais Ippei Watanabe en 2:06.67. Ce dernier a d’ailleurs terminé 3e de sa demi-finale en 2:08.04 et se qualifie avec le 6e temps.

Le champion du monde en titre Anton Chupkov se qualifie avec le second temps en 2:06.83. On retrouvera également le Champion olympique 2016 Dimitriy Balandin en finale puisqu’il s’est qualifié avec le 7e temps en 2:08.28.

200 M 4 NAGES MESSIEURS – FINALE

  • Record du monde : Ryan Lochte (USA), 2011, 1:54.00
  • Record du monde junior : Qin Haiyang (Chine), 2017, 1:57.06
  • Record des Championnats du monde : Ryan Lochte (USA), 2011, 1:54.00

Podium :

  1. OR – Daiya Seto (JPN), 1:56.14
  2. ARGENT – Jeremy Desplanches (SUI), 1:56.56
  3. BRONZE – Chase Kalisz (USA), 1:56.78

Le Japonais Daiya Seto a remporté sa première d’or en Championnats du monde depuis 2015 en s’imposant ce soir sur 200 m 4 nages. C’est également sa première médaille d’or sur cette épreuve. Seto et le Suisse Jeremy Desplanches étaient au coude à coude pendant toute la course mais Seto a été le plus rapide en 1:56.14 contre 1:56.56 pour le Suisse. Desplanches ramène à la Suisse sa première médaille de ces Championnats du monde.

200 M BRASSE DAMES – DEMI-FINALES

  • Record du monde : Rikke Moller Pedersen (Danemark), 2013, 2:19.11
  • Record du monde junior : Viktoria Gunes (Turquie), 2016, 2:19.64
  • Record des Championnats du monde : Rikke Moller Pedersen (Danemark), 2013, 2:19.11

Qualifiées :

  1. Yuliya Efimova (RUS), 2:21.20
  2. Tatjana Schoenmaker (RSA), 2:21.79
  3. Sydney Pickrem (CAN), 2:23.11
  4. Molly Renshaw (GBR), 2:23.16
  5. Ye Shiwen (CHN), 2:23.49
  6. Fanny Lecluyse (BEL), 2:23.76
  7. Kelsey Wog (CAN), 2:24.17
  8. Kaylene Corbett (RSA), 2:24.18

La Russe Yuliya Efimova (2:21.20) a remporté la première demi-finale en 2:21.20, devant la Sud-africaine Tatjana Tatjana Schoenmaker.

Dans la seconde demi-finale, c’est la Canadienne Sydney Pickrem qui s’est imposée en 2:23.11, se qualifiant avec le 3e temps derrière Efimova et Schoenmaker.

L’épreuve s’est déroulée sans Lilly King, puisque cette dernière a été disqualifiée lors des séries pour un virage non réglementaire. La fédération américaine a fait appel mais n’a pas obtenu gain de cause.

200 M DOS MESSIEURS – DEMI-FINALES

  • Record du monde : Aaron Peirsol (USA), 2009, 1:51.92
  • Record du monde junior: Kliment Kolesnikov (Russie), 2017, 1:55.14
  • Record des Championnats du monde : Aaron Peirsol (USA), 2009, 1:51.92

Qualifiés :

  1. Evgeny Rylov (RUS), 1:55.48
  2. Ryan Murphy (USA), 1:56.25
  3. Luke Greenbank (GBR), 1:56.60
  4. Jacob Pebley (USA), 1:56.65
  5. Markus Thormeyer (CAN), 1:56.96
  6. Adam Telegdy (HUN), 1:57.07
  7. Radoslaw Kawecki (POL), 1:57.24
  8. Ryosuke Irie (JPN), 1:57.26

Le Russe Evgeny Rylov s’est qualifié avec le meilleur temps des demi-finales en 1:55.48, loin devant le deuxième qualifié Ryan Murphy (1:56.25).

Le Britannique Luke Greenbank s’est qualifié avec le troisième meilleur temps, 1:56.60, juste devant Jacob Pebley, médaillé de bronze en 2017.

Relais 4×200 M NAGE LIBRE DAMES – FINALE

  • Record du monde : Chine, 2009, 7:42.08
  • Record du monde junior : Canada, 2017, 7:51.47
  • Record des Championnats du monde : China, 2009, 7:42.08

Podium :

  1. OR – Australie (Titmus, Wilson, Throssell, McKeon), 7:41.50
  2. ARGENT – USA (Manuel, Ledecky, Margalis, McLaughlin), 7:41.87
  3. BRONZE – Canada (Sanchez, Ruck, Overholt, Oleksiak), 7:44.85

Le record du monde de 2009 a été battu à la fois par les Australiennes et par les Américaines. Les Australiennes ont de suite mené de la course avec comme première relayeuse Ariarne Titmus, mais Katie Ledecky, qui faisait son retour en compétition, a pris la tête lors de son passage. Lors du dernier passage, Emma Mckeon a finalement donné la victoire à l’Australie en établissant un nouveau record du monde en 7:41.50, tandis que les Américaines terminent deuxième en 1:41.87.

In This Story

Leave a Reply

Want to take your swimfandom to the next level?

Subscribe to SwimSwam Magazine!