Le grand retour de Florent Manaudou avec Energy Standard

by Myriam Plante 0

March 19th, 2019 Français, News

Le champion olympique Florent Manaudou a annoncé qu’il enfilera de nouveau son maillot après sa pause de 2 ans. Florent se joindra à l’équipe d’Energy Standard (ES) de la Ligue de Natation Internationale (ISL). Selon son entrevue donnée à l’Équipe, le médaillé d’or au 50m libre vise maintenant les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 à la suite d’un court passage dans le monde du handball.

Après avoir remporté la médaille d’argent derrière l’américain Anthony Ervin à Rio en 2016, Florent avait annoncé son intention de prendre une pause, éreinté par les exigences quotidiennes d’un nageur de haut niveau, mais sans pour autant quitter les bassins de façon définitive.

« J’ai donc décidé de faire une parenthèse avec mon triple entraînement quotidien (2 séances de natation et 1 séance de musculation) tout en restant un nageur en activité qui s’alignera à certains meetings cette année. » (cliquez ici pour l’article complet)

L’une de ces compétitions était le Championnat de France militaire en mars 2017 où il a pris part au 50m papillon, au 50m libre et au 50m brasse, ses épreuves de prédilection. Il a également commenté les Championnats du monde de 2017 et les Championnats d’Europe de 2018 pour la télévision française, mais sans pour autant enfiler son maillot. 

Dans son entrevue donnée à l’Équipe et publiée aujourd’hui, il mentionne :

« Ça fait de longs mois que je réfléchis. J’ai envie de reprendre la compétition. Depuis quelque temps, ça me manque et de plus en plus. J’ai pris beaucoup de plaisir à faire les choses que j’avais envie de faire depuis longtemps, que je ne pouvais pas faire quand je nageais.

Mais en discutant avec mes proches, mes anciens coaches, je me suis lancé un challenge : me relancer dans la compétition. Je veux me réentraîner, prendre du plaisir là où je n’en avais plus aux Jeux de Rio. Laure est l’une des premières personnes à qui j’en ai parlé. 

Le processus s’est fait en plusieurs étapes. J’étais très content de commenter les Championnats du monde à Budapest (juillet 2017) et les Championnats d’Europe à Glasgow (août 2018). C’était génial mais j’étais dans un entre-deux. J’avais envie d’être en bas et j’étais très bien en haut. Pendant le 50 m, c’était un mélange d’excitation, j’essayais de me projeter, de me dire si j’étais là, je ferais quoi à la place de ce mec-là ? J’ai discuté avec James (Gibson, son entraîneur quand il devint champion olympique du 50 m en 2012). Il m’a dit que je pouvais encore faire quelque chose, qu’il entraînait à Antalya (Turquie) pour Energy Standard; qu’il y avait de nouvelles installations, que le sport évoluait. »

Il conclut l’entrevue en mentionnant qu’il passera trois semaines à Antalya toutes les cinq semaines pour s’entraîner avec ES jusqu’en 2020. Il espère nager très vite, mais il ne sait pas de quoi il est capable.

Florent sera entouré par des nageurs d’exception à Energy Standard, dont la sprinteuse néerlandaise Femke Heemskerk, le brasseur biélorusse Ilya Shymanovich, le nageur de style libre lithuanien Danas Rapsys, la dossiste australienne Emily Seebohm et la brasseuse canadienne Kierra Smith.

Comme SwimSwam avait annoncé il y a quelques jours, les capitaines d’Energy Standard seront les champions olympiques Sarah Sjostrom de la Suède et Chad Le Clos de l’Afrique du Sud.

View this post on Instagram

Another big announcement for our Elite Team Energy Standard today with the return to training of World Record holder @florentmanaudou . Link to the @lequipe article is in our bio, subscription required.

A post shared by ENERGY STANDARD (@energystandard) on

In This Story

Leave a Reply

Want to take your swimfandom to the next level?

Subscribe to SwimSwam Magazine!