Tamas Kenderesi accusé de harcèlement sexuel en Corée du Sud

by Lily Ermal 0

July 31st, 2019 Français

Le nageur Hongrois Tamas Kenderesi a été retenu en Corée du Sud suite à une accusation d’harcèlement sexuel, a reporté le site Reuters dimanche.

Le nageur de 22 ans a été arrêté dans les premières heures de dimanche matin à Gwangju en Corée du Sud. Il a été interrogé sur un incident qui se serait déroulé dans une boite de nuit, selon un officier de la police de Gwangju.

Un officiel de l’Equipe d’Hongrie a déclaré à Reuters que Kenderesi était retourné au village des athlètes après avoir été interrogé. La police avait cependant déclaré qu’il ne serait pas autorisé à quitter le pays avant une dizaine de jours. Le Hongrois a finalement été autorisé ce mercredi à sortir du territoire coréen.

Tamas Kenderesi a exprimé son point de vue sur la situation dans un communiqué publié via la Fédération Hongroise de natation dans la soirée de dimanche.

Traduction du communiqué initialement publié en hongrois, puis en anglais pour assurer une meilleure traduction :

Dans une discothèque, samedi soir, en revenant des toilettes, et en retournant sur la piste de danse, j’ai touché le fessier d’une danseuse coréenne qui travaillait là. Je ne me suis même pas arrêté derrière elle, je n’ai fait qu’un seul geste, peut-être irréfléchi, qui a fini par énerver la fille qui a porté plainte contre moi.

Comprenant la gravité de la situation, j’ai été entièrement coopératif durant toute la procédure.

Au poste de police, ils m’ont dit qu’ils possédaient les images des caméras de sécurité de la discothèque, mais ils ne m’en ont montré aucun passage. En se basant sur cette preuve potentielle, je pense sincèrement que mes paroles seront justifiées par les images montrant que je n’ai pas commis d’infraction grave. Cependant, je dois comprendre que j’ai blessé certaines normes morales qui sont les fondements des valeurs locales.

Je regrette profondément ce qu’il s’est passé et je souhaite m’excuser auprès de la danseuse Coréenne si je l’ai offensée, mais je dois démentir avec force le fait d’être coupable d’un quelconque harcèlement sexuel.

La fédération a ajouté qu’elle faisait de son mieux pour “clarifier, sans aucun doute” les allégations envers Kenderesi.

“Durant la phase d’investigation, le membre de l’Equipe Nationale Hongroise a droit à une présomption d’innocence, mais si il est officiellement jugé coupable, MÜSZ (la Fédération Hongroise) demandera au comité de discipline de prendre des mesures supplémentaires.

“La Fédération Hongroise de Natation condamne tout acte violant la dignité humaine, et ordonne toujours aux membres de l’Equipe Nationale de Natation Hongroise de se comporter avec respect des couleurs nationales et des traditions sportives. Les membres ne respectant pas ces principes peuvent faire face à des sanctions proportionnelles à la gravité de l’infraction commise.” a indiqué la Fédération Hongroise de Natation.

Kenderesi avait remporté la médaille de bronze sur 200 m papillon à Rio il y a 3 ans. Il a terminé 8e lors de la finale de cette même épreuve la semaine dernière aux Championnats du monde 2019.

Une source a indiqué à Swimswam que Kenderesi se trouvait dans la discothèque Coyote Ugly lorsque la mezzanine s’est effondrée samedi matin, tuant 2 personnes et en blessant plus de 10 autres.

In This Story

Leave a Reply

Want to take your swimfandom to the next level?

Subscribe to SwimSwam Magazine!