NCAA Dames 2018 jour 1 : Stanford domine malgré une forte résistance de California Berkeley

Eric Lahmy
by Eric Lahmy 0

March 16th, 2018 Français

Ancien nageur, Eric Lahmy est journaliste, écrivain, rédacteur en chef, et reporter. Il anime depuis 2013 Galaxie-Natation, un blog dédié à son sport préféré.

Vendredi 16 Mars 2018

AUX FINALES DE LA NCAA 2018 QUI SE JOUENT AU MCCORKLE AQUATIC PAVILION DE COLUMBUS, DANS L’OHIO, PAS UNE COURSE NAGÉE N’A ÉCHAPPÉ AUX FILLES DE STANFORD EMMENÉES PAR KATHY LEDECKY, LIA NEAL ET SIMONE MANUEL, ET LES RELAIS FONT ESPÉRER UNE EXPLICATION AU SOMMET SUR 100 YARDS ENTRE MANUEL ET MALLORY COMERFORD…

Relais quatre fois 50 libre, dès les séries, Abbey Weitzeil nage 21s54 au start, devant Louise Hansson en super-forme, 21s69, Janet Hu, 21s74, Caroline Baldwin, 21s95. Départs au pied, Liz Li, 21s00 et Ally Howe, 21s07 sont les plus rapides. Stanford l’emporte, 1’25s68. Le record NCAA détenu depuis l’an dernier par California Berkeley avec 1’25s59 est frôlé.

La finale est « démente ». California, qui a fait profil bas en séries, sort l’artillerie lourde et trois de ses recordwomen de l’an passé, seule absente, Farida Osman, ayant terminé ses études. Maddie Murphy, 21s94 au start, et Amy Bilquist, 21s08, attaquent ; mais pour Stanford, Janet Hu, 21s65, et Simone Manuel, 20s89, les devancent d’un petit mètre. Les deux dernières relayeuses de Berkeley, Katie McLaughlin, 21s47, et surtout Abbey Weitzeil, 21s07, vont un peu recoller mais ne pourront revenir sur Lauren Pitzer, 21s62, et Ally Howe, 21s27. Stanford a le dernier mot et le record, 1’25s43. Berkeley est à sept centièmes !

Le rouleau compresseur de Stanford est bien lancé. Avec Kathleen Ledecky pour assurer le relais sur 500 yards, on peut dire qu’il va continuer de tout écraser. Ledecky met huit secondes dans la vue à Katie Drabot, son équipière de Stanford. Pourtant, elle n’approche pas son record établi l’an passé, avec 4’26s57 (contre 4’24s06).

Ses passages : 24s71, 51s19 (26s48), 1:18s18 (26s99), 1’44s76 (26s58), 2:11s94 (27s18), 2:39s08 (27s14), 3:6s11 (27s03), 3:33s26 (27s15), 4:0s28 (27s02), 4:26s57 (26s29).

La course est techniquement plus faible que l’an passé, où non seulement Kathleen avait produit un grand record, avec les temps de passage suivants,

24s41, 50s65 (26s24), 1:16s83 (26s18), 1:43s49 (26s66), 2’10s07 (26s58), 2:37s07 (27s00), 3:4s11 (27s04), 3:31s14 (27s03), 3:58s03 (26s89), 4:24s06 (26s03),

Mais elle avait presque trouvé en Leah Smith, Virginie, une adversaire à sa mesure, en 4:28s90 (24s83, 51s42 (26s59), 1:18s19 (26s77), 1:45s34 (27s15), 2:12s62 (27s28), 2:39s89 (27s27), 3:7s28 (27s39), 3:34s57 (27s29), 4:2s00 (27s43) 4:28s90 (26s90).

Ledecky n’ayant pas battu ses “impossibles” records, les gros titres des blogs de natation sont allés ailleurs. C’est ainsi qu’Ella Eastin, toujours de Stanford, a raccourci le temps nécessaire pour accomplir un 200 yards quatre nages, à l’issue d’une explication féroce l’opposant à Kathleen Baker, de California-Berkeley, laquelle l’a dominée (de très peu) en papillon, tenté d’enfoncer le clou en dos et réussi à augmenter son avance en brasse avant de s’effondrer en crawl, de se faire remonter le yard et demi d’avance qu’elle avait, puis de se laisser prendre un yard supplémentaire.

Au final, les passages :

Ella Eastin, 24s59, 52s04 (27s45); 1:24s32 (32s28), 1:50s67 (26s35). Kathleen Baker, 24s23, 51s56 (27s33), 1:23s65 (32s09), 1:51s25 (27s60).

Pour Ella Eastin, qui détenait le record depuis 2016 avec 1’51s65, c’est une revanche sur Baker qui l’avait devancée l’an passée en 1’51s69 contre 1’52s27.

Nouveau succès de Stanford avec Simone Manuel, sprinteuse d’une effarante supériorité dès qu’il s’agit de se battre pour le titre suprême; cette battante a enlevé le 50 yards en 21s18, à un centième de son record NCAA. Selon son habitude, elle a laissé en séries Liz Li et Abbey Weitzeil réaliser les meilleurs temps. Puis elle a enlevé le morceau avec une belle avance, un demi-mètre, devant Erika Brown, 21s51, Liz Li, 21s51, Abbey Weitzeil, 21s67, et Béryl Gastaldello, 21s74 (et 21s63 en séries) cinquième malgré une condition fragile.

Sans doute afin que les choses soient claires, les filles de Stanford enlevaient également le relais quatre fois 100 yards quatre nages en améliorant le record NCAA, battu il y a deux ans avec 3’26s14 par leur équipe d’université.

Mais l’exploit fut réalisé par une Lilly King absolument royale, « ledeckienne » dans son 100 brasse lancé en 56s02 qui ramena Indiana de la 3e à la 1ere place et permit à l’équipe de mener la danse jusqu’après le parcours de papillon, avant qu’une solide Simone Manuel ne reprenne une grosse longueur de corps.

Béryl Gastaldello terminait en crawl et en 47s53 pour Texas, 6e.

1. Stanford, Ally Howe, 24s45, 50s34, Kim Williams, 1:17s59 (27s25) 1:48s93 (58s59); Janet Hu 2:11s82 (22s89), 2:39s29 (50s36), Simone Manuel 3:1s07 (21s78), 3:25s09 (45s80).2. Indiana, Ally Rockett 24.90, 51s31, Lilly King, 1:17s19 (25s88) 1:47s33 (56s02); Christie Jensen, 2:11s08 (23s75), 2:38s46 (51s13), Kennedy Goss, 3:1s31 (22s85), 3:26s09 (47s63). 3. California, Kathleen Baker, 24s46, 50s66, Ali Harrison, 1:17s96 (27s30), 1:49s55 (58s89), Noemie Thomas, 2:12s52 (22s97), 2:39s80 (50s25); Abbey Weitzeil, 3:1s81 (22s01), 3:26s86 (47s06).4. Louisville, Alina Kendzior,  25s06, 52s11 (52s11)Mariia Astashkina, 1:19s33 (27s22), 1:50s53 (58.42); Grace Oglesby, 2:14s10 (23s57), 2:41s19 (50s66), Mallory Comerford, 3:3s06 (21s87), 3:26s93 (45s74)

A l’issue de la première journée, il n’étonnera personne que Stanford caracole devant Berkeley.

1. Stanford, 211; 2. California, 147; 3. Texas, 109; 4. Tennessee, 108.5; 5. Michigan, 101; 6. Louisville, 99; 7. Texas A&M, 89; 8. Virginia, 86; 9. Minnesota, 70; 10. Indiana, 46; 11. Georgia, 45; 11. Arizona, 45; 13. Ohio State, 40; 14. Auburn, 34.5; 15. Wisconsin, 33; 16. Kentucky, 32; 17. Southern Cal, 30; 18. UNC, 25; 19. South Carolina, 23; 20. Purdue, 18; 20. NC State, 18; 22. University of Nevada, 16; 23. Missouri, 15; 24. Arizona State, 14; 25. Northwestern, 11;  25. Denver, 11; 27. Arkansas, 9; 27. Penn St, 9; 29. UCLA, 6; 29. Rutgers, 6; 31. Louisiana State University, 5; 32. Alabama, 4; 32. Florida, 4; 32. Virginia Tech, 4; 35. University of Miami, 2

In This Story

Leave a Reply

About Eric Lahmy

Eric Lahmy

Né à Tunis en Tunisie le 1er juin 1944, Eric Lahmy est journaliste, écrivain, rédacteur en chef, et reporter. Nageur, il a été champion de Tunisie du 200 mètres brasse en 1964. Il a ensuite été journaliste à L’Equipe entre 1969 et 2011, il a effectué de multiples collaborations, dont …

Read More »

Don't want to miss anything?

Subscribe to our newsletter and receive our latest updates!