2019 FINA Champions Indianapolis: 5 infos importantes à suivre

by Clement Secchi 0

May 31st, 2019 Français

FINA CHAMPIONS SWIM SERIES 2019 #3 – INDIANAPOLIS

Le troisième et dernier stop de la FINA Champions Series se déroulera dans le IUPUI Natatorium à Indianapolis aux Etats-Unis. Ci dessous cinq nouvelles à suivre durant la compétition, qui débute vendredi et se termine le samedi.

#1 YULIA EFIMOVA ET LILLY KING VONT S’AFFRONTER CHEZ KING

Une des plus excitantes rivalités dans le sport de la natation va reprendre vie à Indianapolis, à environ une heure au nord du bassin d’entrainement de Lilly King (Université d’Indiana). La brasseuse de la région a évoluée jusqu’à devenir la meilleure sprinteuse en brasse du monde depuis les Championnats du Monde de 2017 où elle a établi le record du monde sur 50 et 100 brasse. Après les mouvements de doigts accusateurs entre elle et la Russe Yulia Efimova aux Jeux Olympiques de Rio, les deux ont semblé avoir calmé leur rivalité bouillonnante à une accolade après la victoire de King sur 50 brasse.

Les deux meilleures brasseuses du moment n’ont effectivement pas nagé contre depuis les Championnats du Monde de 2017, même si elles se sont battues à distance pour la première place au ranking mondial la saison passée. Le duel virtuel a continué cette année:  Efimova a nagé le premier temps mondial dans les trois épreuves de brasse à Budapest lors du premier stop de la série début Mai, la semaine d’après King a répondu à Bloomington pour la Pro Swim Séries en reprenant la première place sur 50 et 100 brasse.

King a une avance de deux dixièmes sur le 50 (30.03 et 30.26) et trois dixièmes sur le 100 (1:05.68 et 1:05.99), alors que Efimova est deuxième dans le monde sur 200 en 2:22.52 derrière Annie Lazor (compatriote d’entrainement de King). King et Efimova sont engagées sur les trois épreuves de brasse aux cotés de Bethany Galat sur 50 et 200, Micah Sumrall sur 100 et 200, et Molly Hannis sur 100. Lazor n’est pas engagée à cette compétition. Chaque course entre la Russe et l’Américaine se jouera à la touche et chaque victoire sera déterminante en vue des Mondiaux qui arrivent cet été.

#2 KYLIE MASSE FAIT SON ENTRÉE

La dossiste Canadienne Kylie Masse rejoindra les grands noms du dos comme la Hongroise Katinka Hosszu et l’Australienne Emily Seebohm et la star montante Italienne Margherita Panziera. Ces trois dernières ont participé aux deux premières étapes, seule Seebohm ne fera pas le voyage à Indianapolis. Malgré le départ de Seebohm, Kylie Masse va rajouter du sérieux niveau sur les épreuves de dos.

Un peu plus sprinteuse, Masse est toujours très capable sur le 200, ce qui annonce une grosse compétition sur les trois épreuves de dos. En avril dernier aux Canadian Trials Masse a été impressionnante en établissant un nouveau record du Canada sur 200 dos en 2:05.94 et a fini à quelques centièmes de son meilleur temps sur le 100 dos en 58.16. Elle est en tête des rankings mondial pour le moment sur le 100 dos et deuxième sur le 200 dos derrière Panziera.

#3 Le DOS MESSIEURS AMÉRICAIN VA SE CONFRONTER

Ryan Murphy porte sur ses épaules le dos Américain depuis 2016 lorsque il est devenu Champion Olympique du 100 et 200 dos, à ses côtés Matt Grevers est le dossiste Américain avec le plus d’expérience. Et depuis quelques temps, le jeune Michael Andrew fait surface et se montre en tant qu’un des plus rapide sprinteurs de dos de l’histoire des Etats-Unis, pareil pour Jacob Pebley mais sur le 200.

Murphy participera aux trois épreuves de dos à Indy, Grevers fera le 100 et 200, Andrew le 50 et Pebley le 200. Andrew a le #4 temps mondial sur 50, Grevers le #4 sur le 100 et Murphy le #5.

#4 LES MESSIEURS VONT SE CONFRONTER A TOWNLEY HAAS

Townley Haas a nagé que deux compétitions en grand bassin en 2019 pour le moment- Le Longhorn Invite en Janvier où il a nagé 1:48.72 et une autre compétition fin Avril où il a nagé 23.02 et 1:50.46 sur 50 et 200 nage libre. Il vient de finir sa carrière de natation universitaire et participera au 100, 200 et 400 nage libre à Indianapolis.

Haas n’a pas l’habitude d’être très rapide en saison mais il va falloir qu’il change la tendance si il veut gagner face à: L’Italien Gabriele Detti, la star Lituhanienne Danas Rapsys sur 200 et 400 et l’Ukrainien Mykhailo Romanchuk sur 400, le Belge Pieter Timmers sur 200 et 100, le Russe Vladimir Morozov et enfin le Bresilien Bruno Fratus sur le 100.

#5 LES GAINS S’ACCUMULENT

Sarah Sjostrom tentera de continuer à remporter de belles sommes, avec déjà 104,000$ cumulés sur les deux premiers stops. Elle est engagée sur 5 courses individuelles à Indy (50/100/200 nage libre et 50/100 papillon) lui garantissant 5,000$ minimum sur chaque course si elle finit dernière (presque impossible si elle est en bonne santé), et elle a plus de chances de toutes les remporter (elle a perdu qu’une course individuelle pour le moment sur les deux premiers stops).

Dans le pire cas elle ramènerait 25,000$ et dans le meilleur 50,000$ grâce aux courses individuelles. On peut ajouter la possibilité qu’elle fasse partie des relais ce qui pourrait lui rapporter 8,000$ additionnels en les gagnants. Pour faire une petite comparaison: Une femme suédoise travaillant dans le secteur le plus commun (santé) gagne un salaire d’environ 24,176kr par mois, soit environ 30,000$ par an. Sjostrom a beaucoup de chances de surpasser ce salaire annuel en moins de 5 minutes de natation! Une première en natation où les nageurs commencent à avoir des salaires de sportifs professionnels mais Sjostrom est une des meilleures nageuses mondiales aujourd’hui et la seule à remporter ces sommes en tant que nageuse Suédoise et Internationale. Non seulement il faut être la meilleure au monde mais aussi l’être sur plusieurs nages pour espérer multiplier les gains. On rappelle quand même que ce sont des prizes money et qu’ils sont pas fixe et non récurrents, complètement dépendants de la performance le jour même. Niveau échelle toujours rien à voir avec les salaires de la NBA ou du football.

Katinka Hosszu est la deuxième au classement des gains avec 87,000$ pour le moment. Chez les garçons c’est Michael Andrew qui est en tête avec 60,000$. Hosszu est engagée sur 5 épreuves et Andrew sur six.

In This Story

Leave a Reply

Want to take your swimfandom to the next level?

Subscribe to SwimSwam Magazine!