La FINA propose 10 nouvelles épreuves pour les Jeux de Tokyo

La Fédération internationale de natation (FINA) a proposé au Comité International Olympique (CIO), hier, d’élargir le programme de natation course aux Jeux olympiques de Tokyo de 2020, en ajoutant 10 nouvelles épreuves :

  • 800m nage libre masculin
  • 1500m nage libre féminin
  • 4x100m nage libre mixtes
  • 4x100m 4 nages mixtes
  • 50m dos m/f
  • 50m brasse m/f
  • 50m papillon m/f

Cette proposition mettrait les JO et les championnats du monde sur un pied d’égalité avec 44 titres. Une épreuve de plus en distance serait un bonus pour Katie Ledecky, qui a déjà nagé les 5 chronos les plus rapides de l’histoire dans le 1500m. A l’autre côté, l’ajout de nouveaux sprints assurerait des opportunités aux Européens comme Florent Manaudou, Camille Lacourt, Adam Peaty, Sarah Sjostrom, ou Jennie Johansson.

D’autres propositions de la FINA pour les Jeux de Tokyo :

  • Plongeon : augmenter le nombre de plongeurs de 136 à 160, et d’équipes en finale de plongeon synchronisé de 8 à 12 ;
  • Plongeon de haut vol : introduire une nouvelle discipline avec une plateforme de 27m pour les hommes et de 20m pour les femmes, avec 30 athlètes (15 hommes, 15 femmes) ;
  • Water-polo : ajouter 4 équipes au water-polo féminin, mais réduire l’effectif de chaque équipe, masculine et féminine, à 11 joueurs de 13 (ils seraient 264 athlètes au totale, au lieu de 260 actuellement) ;
  • Eau libre : accroitre le nombre d’athlètes à 35 hommes et 35 femmes (au lieu de 25 et 25 actuellement) ;
  • Natation synchronisée : ajouter 4 équipes pour arriver à 12 nations en compétition (au lieu de 8), et ajouter une épreuve de duo mixtes avec 12 duos, soit 24 athlètes.

 

In This Story

Leave a Reply

Don't want to miss anything?

Subscribe to our newsletter and receive our latest updates!