Coupe du monde à Eindhoven : records du monde du 100 et du 200 pour Sarah Sjöström, du 400 4N pour Mireia Belmonte

Eric Lahmy
by Eric Lahmy 0

August 13th, 2017 Français

Ancien nageur, Eric Lahmy est journaliste, écrivain, rédacteur en chef, et reporter. Il anime depuis 2013 Galaxie-Natation, un blog dédié à son sport préféré.

Décidément, quand on se dit que Sarah SJÖSTRÖM pourrait connaître un petit coup de moins bien, rien n’est moins certain. Voici que la grande Suédoise, à l’étape d’Eindhoven de la Coupe du monde en petit bassin 2017, s’offre (entre autres) deux records du monde. Le premier ? Sur 100 mètres. En 50s58. L’ancien ? Pas très ancien, justement, qui était tombé à Moscou, le 3 août, soit huit jours avant. Avec 50s77. SJÖSTRÖM, qui avait essayé assez fort en séries (51s02) est passée en 24s49, deux centièmes plus vite que la fois précédente, et a terminé aussi un peu plus vite, en 26s09 contre 26s28 à Moscou. A un tel niveau, grignoter devient un art difficile, et les petits ruisseaux font les grands records. SJÖSTRÖM a dû se débarrasser d’une Ranomi KROMOWIDJOJO qui n’a jamais paru aussi en verve, depuis des années, et a signé un 51s17 de toute beauté, et de Cate CAMPBELL dont les devoirs de vacances, pendant sa saison sabbatique, sont assez réjouissants…

KROMOWIDJOJO allait devancer (d’un centième) SJÖSTRÖM sur 50 mètres papillon. Et SJÖSTRÖM continuait d’humilier la toute nouvelle championne du monde italienne du 200 mètres, Federica PELLEGRINI, sur sa distance fétiche. Menant tambour battant, la Suédoise passait en 25s99, 54s45, 1’22s61, pour finir en 1’50s43. C’était un autre record mondial. Le précédent lui appartenait depuis le 7 décembre 2014 (mondiaux de Doha) avec 1’50s78. PELLEGRINI, plus lente au démarrage, restait en troisième position jusqu’à l’avant-dernier virage, et passait HEEMSKERK qui l’avait devancée jusqu’alors.

Mireia BELMONTE provoquait une belle surprise, quand elle dominait Katinka HOSSZU sur la distance préférée de la Hongroise, le 400 quatre nages, et lui subtilisait le record du monde. On peut voir dans les résultats les passages de BELMONTE et de HOSSZU, et noter le remarquable parcours de brasse de l’Ibérique, tandis que Katinka coinçait dans cette partie de la course où elle avait souvent fait la différence dans le passé. BELMONTE en verve gagnait aussi le 800 mètres et le 200 mètres papillon, dont elle est en grand bassin la championne olympique et du monde… HOSSZU gagnait en revanche le 200 quatre nages, et aussi le 200 dos, en 2’0s05, après un temps en séries, 2’0s53, qui indiquait que son volontarisme reste toujours sans faille…

Alia ATKINSON refaisait le coup du « doublé » de brasse, aux dépens de Ruta MEILUTYTE.

Côté messieurs, on notait un beau 100 dos du Japonais Masaki KANEKO tandis que Kirill PRIGODA triomphait sur 200 brasse de Marco KOCH. Mais le grand homme du week-end restait ce grand spécialiste des meetings Coupe du monde qu’est le Sud-Africain Chad Le CLOS qui, non content de doubler 100 et 200 papillon, raflait le 100 libre aux dépens du Russe MOROZOV, vainqueur, lui, du 50 et du 100 quatre nages.

Le Norvégien Henrik CHRISTIANSEN, lui, dérobait le 1500 mètres à l’Italien DETTI.

MESSIEURS.- 50 libre : 1. Vladimir MOROZOV, RUS, 20s79.

100 libre : 1. Chad LE CLOS, RSA, 45s96; 2. Vladimir MOROZOV, RUS, 46s14; 3. Marco ORSI, ITA, 46s70.

400 libre : 1. Aleksander KRASNYKH, RUS, 3’38s35; 2. Henrik CHRISTIANSEN, NOR, 3’38s42; 3. Gabriele DETTI, ITA, 3’38s85; 4. Ferry WEERTMAN, NED, 3’41s53.

1500 libre : 1. Henrik CHRISTIANSEN, NOR, 14’26s48; 2. Gabriele DETTI, ITA, 14’28s43.

50 dos : 1. Pavel SANKOVICH, BLR, 22s84.

100 dos : 1. Masaki KANEKO, JPN, 49s65; 2. Christian Erik DIENER, GER, 50s32; 3. Mitchell LARKIN, AUS, 50s43; 4. Pavel SANKOVICH, BLR, 50s49.

50 brasse : 1. Cameron VAN DER BURGH, RSA, 25s63; 2. Kirill PRIGODA, RUS, 26s; 3. Ilya SHYMANOVICH, BLR, 26s10; 4. Renato PRONO, PAR, 26s34.

200 brasse : 1. Kirill PRIGODA, RUS, 2’2s15; 2. Marco KOCH, GER, 2’2s62; 3. Anton CHUPKOV, RUS, 2’2s83; 4. Nic FINK, USA, 2’4s14; 5. Ilya SHYMANOVICH, BLR, 2’4s19; 6. Arno KAMMINGA, NED, 2’5s50 (en série, 2’4s14); 7. Yukihiro TAKAHASHI, JPN, 2’5s85 (en série, 2’5s48).

100 papillon : 1. Chad LE CLOS, RSA, 49s09; 2. Matteo RIVOLTA, ITA, 49s54; 3. Tom SHIELDS, USA, 49s90; 4. Yauhen TSURKIN, BLR, 50s13; 5. Joeri VERLI NDEN, CLB, 50s31.

200 papillon : 1. Chad LE CLOS, RSA, 1’48s67; 2. Tom SHIELDS, USA, 1’49s29; 3. Masayuki UMEMOTO, JPN, 1’52s12; 4. Pace Talmadge CLARK, USA, 1’52s30; 5. Joeri VERLINDEN, CLB, 1’52s85.

100 4 nages : 1. Vladimir MOROZOV, RUS, 50s70; 2. Kenneth TO, HKG, 51s95 ; 3. Kyle STOLK, NED, 52s18 ; 4. Philip Marvin HEINTZ, GER, 52s31.

200 4 nages : 1. Philip Marvin HEINTZ, GER, 1’53s23 ; 2. Kirill PRIGODA, RUS, 1’53s81; 3. Clyde LEWIS, AUS, 1’54s54.

DAMES.- 100 libre : 1. Sarah SJÖSTRÖM, SWE, 50s58 (record du monde, ancien, 50s77 par elle-même le 3 août 2017, Moscou) ; 2. Ranomi KROMOWIDJOJO, NED, 51s19 ; 3. Cate CAMPBELL, AUS, 51s75 ; 4. Femke HEEMSKERK, NED, 52s08; 5. Andrea MUREZ, ISR, 52s98; 6. Olivia SMOLIGA, USA, 53s11 (en série, 52s86). En série, Kim BUSCH, NED, 53s06.

200 libre : 1. Sarah SJÖSTRÖM, SWE, 1’50s43 (record du monde, ancien, 1’50s78, elle-même à Doha, 7 décembre 2014) ; 2. Federica PELLEGRINI, ITA, 1’51s63 ; 3. Femke HEEMSKERK, NED, 1’52s24 ; 4. Melanie MARGALIS, USA, 1’53s66; 5. Andrea MUREZ, ISR, 1’54s67; 6. Mikkayla Paige SHERIDAN, AUS, 1’55s74.

800 libre : 1. Mireia BELMONTE, ESP, 8’7s47; 2. Sarah KOHLER, GER, 8s12s45; 3. Kristel KOBRICH, CHI, 8’14s11.

100 dos : 1. Emily SEEBOHM, AUS, 56s; 2. Olivia SMOLIGA, USA, 56s58; 3. Katinka HOSSZU, HUN, 58s11 (en série, 56s95).

200 dos : 1. Katinka HOSSZU, HUN, 2’0s05; 2. Emily SEEBOHM, AUS, 2’1s15;

50 brasse : 1. Alia ATKINSON, JAM, 28s84; 2. Ruta MEILUTYTE, LTU, 29s57.

100 brasse : 1. Alia ATKINSON, JAM, 1’2s67; 2. Ruta MEILUTYTE, LTU, 1’3s79; 3. Breeja LARSON, USA, 1’4s81

50 papillon : 1. Ranomi KROMOWIDJOJO, NED, 24s54; 2. Sarah SJÖSTRÖM, SWE, 24s55 (même temps en série: 24s55) ; 3. Maalke DE WAARD, NED, 25s46 (en série, 25s39).

200 papillon : 1. Mireia BELMONTE, ESP, 2’3s02 ; 2. Franziska HENTKE, GER, 2’4s28.

200 4 nages : 1. Katinka HOSSZU, HUN, 2’5s01; 2. Melanie MARGALIS, USA, 2’5s65; 3. Ella EASTIN, USA, 2’6s37 ; 4. Emily SEEBOHM, AUS, 2’6s40.

400 4 nages : 1. Mireia BELMONTE, ESP, 4’18s94 (record du monde ; ancien, 4’19s46, par Katinka HOSSZU, à Netanya, Israël, le 2 décembre 2015) ; 2. Katinka HOSSZU, HUN, 4’25s18.

Passages de Belmonte, 59s38, 2’6s46, 3’19s24, 4’18s94, soit 59s38, 1’8s08, 1’12s78, 59s70.

Passages records d’Hosszu, 59s19, 2’4s32, 3’19s75, 4’19s46, soit 59s19, 1’5s13, 1’15s43, 59s71.

Passages d’Hosszu, 59s20, 2’3s79, 3’22s35, 4’25s18, soit 59s20, 1’4s59, 1’18s56, 1’2s83.

 

In This Story

Leave a Reply

Be the First to Comment!

wpDiscuz

About Eric Lahmy

Eric Lahmy

Né à Tunis en Tunisie le 1er juin 1944, Eric Lahmy est journaliste, écrivain, rédacteur en chef, et reporter. Nageur, il a été champion de Tunisie du 200 mètres brasse en 1964. Il a ensuite été journaliste à L’Equipe entre 1969 et 2011, il a effectué de multiples collaborations, dont …

Read More »