Singapour (1) : Vladimir Morozov loin devant. Sarah Sjöström se rebiffe

Eric Lahmy
by Eric Lahmy 0

November 15th, 2018 Français

Ancien nageur, Eric Lahmy est journaliste, écrivain, rédacteur en chef, et reporter. Il anime depuis 2013 Galaxie-Natation, un blog dédié à son sport préféré.

Jeudi 15 Novembre 2018

Vladimir MOROZOV, en gagnant largement le 50 mètres libre et le 100 mètres quatre nages, s’est encore une fois imposé, en la première journée de Singapour, comme l’homme en forme des meetings de cet automne 2018. Il a réalisé des performances de valeur, approchant sur 50 le record mondial de Florent MANAUDOU, avec 20s48 contre 20s26. Sur 100 quatre nages, il a frôlé en 50s31 le record mondial qu’il avait établi à Eindhoven le 28 septembre et égalé ce 8 novembre à Tokyo avec 50s26.

Sur 100 mètres brasse, en l’absence notable de Kiril PRIGODA, qui avait dominé les compétitions de la Coupe dans ce style, Anton CHUPKOV a malheureusement pour lui trouvé un autre nageur pour le devancer, le Chinois YAN Zibei.

Côté filles, les courses présentaient le match en filigrane entre Katinka HOSSZU et Sarah SJÖSTRÖM se disputant la couronne de reine de la Coupe du monde 2018. SJÖSTRÖM, qui avait été dominatrice  lors des premiers rendez-vous, avait connu un fléchissement, et la Hongroise semblait décidée à en faire son profit.

Dès les séries du 100 mètres quatre nages, Hosszu jouait l’intimidation. Dans la cinquième course de qualification, Sjöström avait nagé 58s10. Immédiatement après, Hosszu et Emily Seebohm prenaient le départ. Si l’Australienne héritait d’un bon 59s13, Hosszu, elle, signait un remarquable 57s18 qui n’était pas bien éloigné de son « record du monde », établi le 7 août 2017 à Berlin en 56s51.

Mais en finale, les événements tournèrent à l’avantage de la Suédoise, qui passait après ses longueurs en papillon et en dos avec 13/100e d’avance sur la Hongroise. Celle-ci revenait en brasse mais Sjöström imposait sa puissance de crawleuse… de pas grand’ chose.

Une Sjöström retrouvée infligeait ensuite sur 50 mètres une défaite à Ranomi Kromowidjojo qui lui avait causé des déboires ces semaines passées. Et HOSSZU, qui avait cherché à gagner trois courses, se retrouvait avec une victoire, une deuxième place.

Sur 400 mètres, Femke HEEMSKERK croyait avoir gagné son 400 mètres. Mais s’était trompée dans ses comptes et n’avait nagé que… 350 mètres. En 3’28s44. Le temps de se rendre compte de son erreur et de repartir, et la victoire s’était envolée, au profit d’une Allemande qu’elle devançait de neuf secondes…

MESSIEURS

  • 50 mètres : 1. Vladimir MOROZOV, Russie, 20s48 ; 2. Michael ANDREW, USA, 20s94 ; 3. Kyle CHALMERS, Australie, 21s06
  • 400 mètres : 1. Mackenzie HORTON, Australie, 3’41s44 ; 2. Velimir STJEPANOVIC, Serbie, 3’41s52 ; 3. Blake PIERONI, USA, 3’41s94.
  • 200 dos : 1. XU Jiayu, Chine, 1’48s93 ; 2. Mitchell LARKIN, Australie, 1’49s28.
  • 100 brasse : 1. YAN Zibei, Chine, 56s34 ; 2. Anton CHUPKOV, Russie, 56s69 ; 3. Ilya SHYMANOVICH, Russie, 56s81 ; 4. Matthew WILSON, Australie, 57s24 ; 5. Arno KAMMINGA, Pays-Bas, 57s74 ; 6. Hiromasa FUJIMORI, Japon, 57s82 ; 7. Peter STEVENS, Slovaquie, 57s96.
  • 100 papillon : 1. LI Zhuhao, Chine, 49s64.
  • 100 4 nages : 1. Vladimir MOROZOV, Russie, 50s31 ; 2. Michael ANDREW, USA, 51s16 ; 3. Shun WANG, Chine, 51s62; 4. Hiromasa FUJIMORI, Japon, 51s63; 5. Kenneth TO, Hong-Kong, 51s97.

DAMES

  • 50 mètres: 1. Sarah SJÖSTRÖM, Suède, 23s21; 2. Ranomi KROMOWIDJOJO, Pays-Bas, 23s46 ; 3. Pernille BLUME, Danemark, 23s67 ; 4. Femke HEEMSKERK, Pays-Bas, 23s69
  • 400 mètres : 1. Eva FOOS, Allemagne, 4’7s07.
  • 50 dos: 1. Kira TOUSSAINT, Pays-Bas, 26s04 ; 2. Emily SEEBOHM, Australie, 26s13 ; 3. Ranomi KROMOWIDJOJO, Pays-Bas, 26s45; 4. Minna ATHERTON, Australie, 26s45.
  • 200 brasse: Yulia EFIMOVA, Russie, 2’16s05; 2. YE Shiwen, Chine, 2’18s39; 3. Vitalina SIMONOVA, Russie, 2’20s96.
  • 200 papillon: 1. Katinka HOSSZU, Hongroe, 2’2s86; 2. ZHANG Yufei, Chine, 2’3s93
  • 100 quatre nages : 1. Sarah SJÖSTRÖM, Suède, 57s49 ; 2. Katinka HOSSZU, Hongrie, 57s56 (en series, 57s18); 3. Emily SEEBOHM, Australie, 58s52; 4. Siobhan O’CONNOR, Grande-Bretagne, 59s10.

In This Story

0
Leave a Reply

Subscribe
Notify of
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

About Eric Lahmy

Eric Lahmy

Né à Tunis en Tunisie le 1er juin 1944, Eric Lahmy est journaliste, écrivain, rédacteur en chef, et reporter. Nageur, il a été champion de Tunisie du 200 mètres brasse en 1964. Il a ensuite été journaliste à L’Equipe entre 1969 et 2011, il a effectué de multiples collaborations, dont …

Read More »