Marc Antoine Olivier 1er et Lara Grangeon 3ème aux Seychelles

by Clement Secchi 0

May 15th, 2019 Français

Coupe du monde d’eau libre – Seychelles

  • Mai 12, 2019
  • Seychelles, à coté de la côte Est de l’Afrique
  • 10km, eau libre
  • Resultats

L’étape de la coupe du monde d’eau libre aux Seychelles, lieu des futurs championnats du monde juniors d’eau libre en 2020 s’est déroulée hier, là-bas nos Français ont brillé. Beaucoup de stars de l’eau libre étaient prêts à s’affronter. Marc-Antoine Olivier a remporté l’épreuve 10km des messieurs et Lara Grangeon a fini troisième chez les dames suivies par Aurélie Muller qui finit 5ème.

La course des messieurs n’était pas aussi indécise que celle des dames pour la première place, Marc-Antoine Olivier a réussi sur le dernier 100 mètres à prendre quelques secondes d’avance, en revanche pour le reste du podium c’était très serré.

Marc-Antoine Olivier fini 2 secondes devant l’Australien Nicholas Sloman, le Hongrois Kristof Rasovsky et le néerlandais Ferry Weertman. Les quatre suivant Marc-Antoine Olivier seront départagés à la photo finish.

La course s’annonçait très relevée avec trois des 5 premiers du 10km des derniers Championnats du Monde engagés et notamment le champion du monde en titre Ferry Weertman mais cela n’a pas empêché Olivier de finir sur la 1ère marche du podium et de s’affirmer peu de temps avant les Mondiaux de cet été.

Weertman a mis le ton tôt lors du quatrième tour pour tenter de se détacher du groupe mais n’a pas réussi à garder un rythme assez élevé pour se détacher, Rasosky, Sloman et Olivier ont rapidement pris la tête. Ce petit groupe s’est diminué au fur et à mesure avec Olivier qui s’est battu et a réussi à utiliser son énergie quand il le fallait en nageant le dernier tour très rapidement, c’est à dire 1 minute et 30 secondes plus rapidement que le premier tour (19:54 et 18:30). C’est vraiment dans les derniers 100 mètres que Olivier s’est battu avec l’Italien puis sur les derniers 50 mètres il a réussi à le lâcher et faire un trou sur les autres lui permettant de s’imposer dans la plus belle des façons.

Olivier a déclaré “C’était difficile avec cette chaleur je suis très content d’avoir gagné”,”à la fin de la course le dernier tour je l’ai nagé comme si c’était un 100 mètres et la douleur que l’on ressent pendant cette course”.

Pour Sloman, l’Australien qui n’avait pas réussi à se qualifier pour les Mondiaux en 2017 c’est une très belle performance qui confirme son éclos après le titre Australien cette année. Il déclare “Vers l’arrivée je me demandais comment j’étais là à côté des meilleurs puis j’ai baissé la tête et foncé”.

Top 8 messieurs:

  1. Marc-Antoine Olivier, France – 1:56:02.00 – $3,500
  2. Nicholas Sloman, Australia – 1:56:04.10 – $3,000
  3. Kristof Rasovszky, Hungary – 1:56:04.30 – $,2500
  4. Ferry Weertman, Netherlands – 1:46:04.80 – $1,700
  5. Bailey Armstrong, Australia – 1:56:14.10 – $1,500
  6. Kai Graeme Edwards, Australia – 1:56:24.70 – $1,200
  7. Hayden Paul Cotter, Australia – 1:56:29.70 – $950
  8. Matteo Furlan, Italy – 1:56:33.20 – $650

Photos 10km messieurs:

La course des dames s’est terminée sur la fin avec une bataille intense entre les deux rivales de toujours l’Italienne Arianna Bridi et la Brésilienne Ana Marcela Cunha. Les deux nageuses se spécialisent normalement plus sur le 25km, Bridi est la championne d’Europe en titre et Cunha la double tenante du titre mondial.

En 2017 aux Championnats du Monde d’eau libre à Budapest, Bridi et Cunha ont touché ex æquo pour le bronze sur le 10km. Cette fois ci c’est l’Italienne qui l’emporte d’un petit dixième devant la Brésilienne. Ce dixième lui aura coûté 500$, différence de gains entre la première et la deuxième. Notre française Lara Grangeon finit juste derrière à environ 7 secondes pour décrocher le bronze. Cette médaille de bronze pour Grangeon est la première médaille à une coupe du monde d’eau libre. C’est la première mais surement pas la dernière, une bonne mise en confiance à l’approche des Mondiaux.

Au début de la course Bridi était un peu en retrait mais il ne lui a pas fallu longtemps pour se placer en tête des 33 nageuses participantes (deux fois plus que l’an passé).

“Je voulais débuter à l’arrière du groupe pour conserver un maximum d’énergie en prenant l’aspiration du groupe puis passer en tête lorsque je me sentais prête”. Bridi déclare à propos de sa stratégie de course. Bridi et l’équipe d’Italie sont arrivés dix jours auparavant pour s’acclimater et être dans les meilleures conditions le jour j. “Cette course était très importante pour moi, à Doha (première étape de la coupe du monde) je n’ai pas fait une bonne course donc je suis très contente du résultat d’aujourd’hui. A la fin j’étais à côté de Ana Marcela et je sais que c’est une championne très forte au sprint j’ai du donc pousser et pousser jusqu’au bout”.

Au début de la course la Chinoise Xin Xin était en tête du groupe pour la plupart des trois premiers tours mais elle n’a pas résisté et finira à la 18ème place. Durant le 4ème tour c’est Aurelie Muller et Bridi qui ont commencé à se distinguer. Cunha de son côté était confortablement placée à l’avant pendant presque toute la course. Cunha sort juste des championnats des Etats-Unis où elle a remporté la première place, elle dit que le voyage et les courses enchaînées servent d’entraînement et lui permettront d’être prête pour nager les trois épreuves (5km, 10km et 25km) aux Championnats du monde de cet été.

Top 8 femmes:

  1. Arianna Bridi, Italy – 2:01:33.90 – $3,500
  2. Ana Marcela Cunha, Brazil – 2:01:34.10 – $3,000
  3. Lara Grangeon, France – 2:01:41.10 – $2,500
  4. Rachele Bruni, Italy – 2:01:41.70 – $1,700
  5. Aurelie Muller, France – 2:01:44.40 – $1,500
  6. Kareena Lee, Australia – 2:01:55.70 – $1,200
  7. Angelica Andre, Portugal – 2:01:57.00 – $950
  8. Chelsea Gubecka, Australia – 2:01:55.70 – $650

Photos 10km dames:

In This Story

Leave a Reply

Want to take your swimfandom to the next level?

Subscribe to SwimSwam Magazine!