Masse ajoute un autre titre à son palmarès

Swimming news courtesy of Canada Swimming.

GOLD COAST, Australie – La Canadienne Kylie Masse a ajouté le titre de championne du Commonwealth à son palmarès en plus de celui de championne du monde, avec une victoire au 100 m dos, ce samedi.

Cette victoire fut le point culminant d’une récolte de 5 médailles pour les nageurs canadiens, incluant trois podiums pour Taylor Ruck du Centre de haute performance – Ontario.

Masse, de Windsor, Ont., a amélioré le record de Jeux pour la troisième fois en arrêtant le chrono à 58,63. Elle a tout juste devancé l’Australienne Emily Seebohm (58,66) alors Ruck a pris le troisième rang en 58,97.

« Je suis toujours plus forte sur la dernière longueur, » a dit Masse, 2e au virage. « Je n’ai pas paniqué. Je ne savais pas où Emily était pendant la course. Normalement, elle part très vite, alors je m’attendais à ce qu’on soit proche à la fin. »

« Lorsque j’ai vu mon nom au haut du tableau, je me suis sentie soulagée et heureuse. »

Le directeur de la haute performance, John Atkinson a encensé les habiletés de compétitrice de Masse.

« Tout se décide à la touche, » dit-il. « Les champions savent comment attaquer le mur. Elle a passé les premières étapes dans différentes conditions météorologiques et rien ne l’a ébranlé. »

Jade Hannah de Halifax a terminé 8e en 1:00, 83.

Au 50 m libre, Ruck a abaissé le record canadien et enlevé la 2e place à égalité avec l’Australienne Bronte Campbell en un temps de 24,26. C’est Chantal Van Landeghem qui détenait le précédent record depuis 2015 en 24,39.

« Le 50 m libre, c’est vraiment une course pour m’amuser, » a dit Ruck de Kelowna, C.-B. « Je ne sais pas si je vais vraiment m’y mettre, mais j’aime le nager. »

Les Australiennes ont pris les 2 premières places avec Cate Campbell qui a remporté la course en 23,78. Kayla Sanchez du CHP-Ont a terminé au 6e rang en 25,12, le jour de ses 17 ans.

« Je me suis concentré sur les choses qui m’aideraient à faire baisser mon temps, » a dit Sanchez. « Au 50 m libre en particulier, tous les petits détails comptent. »

Ruck a décroché sa troisième médaille de la soirée et cinquième des Jeux au relais 4×200 m libre. L’Australie a remporté la course en 7:48,04, les Canadiennes ont suivi en 7:49,66. Leur relais était composé de Penny Oleksiak de Toronto, Sanchez, Rebecca Smith de Red Deer, Alta., et Ruck.

Le même quatuor canadien avait remporté l’or aux mondiaux juniors l’an dernier.

« Nous avons fait de notre mieux, » a dit Smith. « Ça fait plusieurs années que je m’entraine avec ces filles, c’est génial d’atteindre le podium avec elles. Nous avons toutes bien fait, et nous sommes heureuses de nos temps. »

Atkinson admet que Ruck est une nageuse de rêve pour l’équipe canadienne.

« Elle est le genre de nageur que vous rêvez d’avoir, » dit-il. « Elle est capable de nager plusieurs épreuves, revenir à la fin de la soirée et terminer le relais pour monter à nouveau sur le podium. Elle s’améliore et elle sera en mesure de nager ses épreuves restantes dans cette compétition. »

Au 200m QNI en paranatation, la paralympienne et championne du monde Aurélie Rivard du CHP-Québec a décroché l’argent en 2:31,79. Sa rivale, la Néo-Zélandaise Sophie Pascoe a remporté l’épreuve en 2:27,72. L’Australienne Katherine Downie a remporté le bronze en 2:31,81.

« Ma force est de finir très fort, mais je n’y suis pas arrivé ce soir, » a dit Rivard. « Je sais que c’est mieux qu’il y a quatre ans, mais mon temps n’est pas bon. Je suis tout de même heureuse d’avoir remporté l’argent dans une course serrée. »

Samatha Ryan de Saskatoon a terminé en 7e rang en 2:43,63 et Katarina Roxon de Kippens, T.N.L.. 8e en 2:48,32.

Kierra Smith de Kelowna, C.-B., a terminé 4e au 200 m brasse, ratant le podium par 0,2 seconde.

Du côté des hommes, Mack Darragh de Mississauga, Ont., qui était classé premier après les préliminaires, a terminé au 6e rang avec un temps de 1:57,81.

« Je ne suis pas vraiment content du résultat, mais j’ai fait que ce que j’avais à faire ce matin pour me classer en finale, » dit-il. « Je ne m’attendais pas à être dans le 4 pour la finale, et cela m’a rendu nerveux, je n’ai pas aussi bien nagé que je le pouvais. »

En demi-finales, Oleksiak et Rebecca Smith se sont qualifiées en 4e et 5e place pour la finale du 50 m papillon avec des temps de 25,94 et 26,68.

Yuri Kisil de Calgary s’est emparé de la 6e position du 100 m libre en 48,79.

« C’est la meilleure course de la compétition, et cela va en s’améliorant, » a dit celui qui s’entraine au CHP-Vancouver. « Cela va prendre une excellente course pour monter sur le podium. »

Philippe Vachon de Trois-Rivières, Que., a terminé au 8e rang du 100 m brasse avec un meilleur temps personnel de 1:29,14.

« Ça fait longtemps que je cherchais à faire mon meilleur temps, » a dit Vachon. « Toute l’excitation entourant les Jeux m’a vraiment poussé à donner tout ce que j’avais. »

Atkinson est fier de sa troupe jusqu’à maintenant, qui a déjà remporté neuf médailles à mi-parcours.

« La résilience de cette équipe est formidable, » a dit Atkinson. « Il s’agit de la première étape vers Tokyo, ils sont très importants pour nous, ils sont un tremplin vers les prochains Olympiques. Notre objectif est d’avoir un groupe d’hommes et de femmes capable de réaliser des choses incroyables.

Full results: https://results.gc2018.com/en/swimming/daily-schedule-date=2018-04-07.htm

In This Story

Leave a Reply

Don't want to miss anything?

Subscribe to our newsletter and receive our latest updates!