Triste nouvelle – Décès de Kenneth To à l’âge de 26 ans

by Myriam Plante 0

March 19th, 2019 Français

Le détenteur de plusieurs records australiens et hongkongais Kenneth To est décédé lundi. Son décès a tout d’abord été révélé sur les médias sociaux de ses partenaires d’entraînement en fin de soirée lundi, heure des États-Unis, avant d’être confirmé par des proches de la famille.

L’Institut des sports de Hong Kong (HKSI) a annoncé que Kenneth s’était senti mal dans les vestiaires lors d’une séance d’entraînement en Floride et qu’il avait été transporté à l’hôpital, où il avait rendu l’âme.

Kenneth avait commencé à s’entraîner avec Gregg Troy à l’Université de Floride (UF) en janvier et avait pris part à un camp d’entraînement dans les Keys de la Floride la semaine dernière en compagnie d’anciens nageurs de la UF tels que Caeleb Dressel, Jan Switkowksi, Aliena Schmidtke, Tom Peribonio, Corey Main et Enzo Martinez.

Kenneth détient des records nationaux en Australie, où il a vécu de l’âge de deux ans jusqu’en 2016, ainsi qu’à Hong Kong, où il est né. Il détient toujours les records australiens au 100m QNI ainsi qu’au 200m QNI en bassin de 25m, qu’il a réalisés en 2013.

En janvier 2017, Kenneth avait décidé de retourner vivre à Hong Kong afin de pouvoir nager sous la bannière hongkongaise. Il a par la suite pulvérisé plus d’une douzaine de records nationaux, dont :

  • 50m/100m libre, 50m/100m brasse et 200m QNI en bassin long
  • 50m/100m/200m libre, 50m/100m brasse, 50m/100m papillon, 100m/200m/400m QNI en petit bassin

« L’Institut des sports de Hong Kong est profondément choqué et attristé d’apprendre le décès du nageur de haut niveau Kenneth To », a annoncé le HKSI dans un communiqué au Morning Post. « Il était extrêmement populaire et aimé de ses coéquipiers et des autres nageurs. Kenneth était une personne exceptionnelle, chaleureuse, drôle et gentille. Son décès subit est une grande perte pour les sports locaux. »

Kenneth a percé sur la scène internationale il y a près d’une décennie, lorsqu’il a remporté plusieurs médailles aux Jeux Olympiques de la Jeunesse à l’été 2010 ainsi qu’aux Championnat Pan-pacifiques junior, également en 2010. Cette même année, il s’est taillé une place sur l’équipe nationale australienne sénior, puis a terminé 5e et 6e au 100m QNI et au 200m QNI, respectivement, aux Championnats du monde FINA.

Il a manqué de peu l’équipe olympique australienne en 2012, mais est monté sur la deuxième marche du podium au 100m QNI en plus de remporter le bronze à plusieurs relais lors des Championnats du monde en 2012. L’année suivante, il a continué de laisser sa marque sur la scène internationale en battant plusieurs records aux relais et en terminant 5e au classement de la Coupe du monde FINA.

En 2014, il est parvenu à se qualifier pour les Jeux du Commonwealth ainsi que pour les Championnats Pan-pacifiques, mais a dû se faire opérer au dos après les Jeux du Commonwealth, l’obligeant à déclarer forfait pour les Pan-pacifiques et les Mondiaux. Cette opération, qui était la conséquence d’une blessure dans la salle de musculation, a également détruit ses espoirs olympiques de 2016.

Il a commencé à s’entraîner avec les olympiens Claudia Lau and Sze Hang Yu à l’Institut national des sports à la fin de 2016, puis a déménagé en Floride au début de 2019.

Aux Championnats du monde en petit bassin de 2018, il a terminé 6e au 100m QNI avec un temps de 51,88, battant par le fait même le record national hongkongais. Il avait l’intention de participer au Festival des sports de Hong Kong en avril, compétition qui sert également d’essais nationaux pour les Championnats du Monde de cette année à Gwangju, en Corée.

 

 

In This Story

Leave a Reply

Want to take your swimfandom to the next level?

Subscribe to SwimSwam Magazine!